Deux roues motorisés = gants certifiés obligatoires

Deux roues motorisés = gants certifiés obligatoires

Depuis le 20 Novembre 2016, les gants certifiés sont obligatoires pour tous les conducteurs et passagers de deux-roues motorisés.

Le décret n°2016-1232 rend désormais obligatoire le port de gants de motocyclisme certifiés CE aux conducteurs et passagers qui circulent à motocyclette, sous peine de verbalisation.

Il s'agit de limiter la gravité des blessures en cas de chute.

Cette mesure concerne également les tricycles et quadricycles à moteur ainsi que les cyclomoteurs. Une dérogation est accordée aux usagers de ces véhicules lorsque ceux-ci sont équipés à la fois de ceinture de sécurité et de portière.

Le non-port de gants certifiés sera sanctionné d'une amende de 3ème classe (68€ minorés à 45€ en cas de paiement dans les 15 jours, ce qui représente le prix d'une paire de gants certifiés) pour le conducteur ET le passager, auquel s'ajoute pour le pilote titulaire d'un permis de conduire, le retrait d'un point.

Des gants certifiés CE

Le décret 2016-1232 précise que les gants obligatoires doivent être conformes à la réglementation sur les équipements de protection individuelle.
Ces gants sont reconnaissables à la présence d’une étiquette CE. Pour obtenir la certification CE, ces équipements doivent permettre d’éviter toute lésion. Ils sont conçus pour résister aux frottements, à l’abrasion, la perforation et la coupure.
Lors d’une chute à moto ou à scooter, avec des gants épais le facteur de protection est de 87% (selon une étude de l’Association des constructeurs européens de motocyclettes ACEM).

En situation de chute, choc ou simple glissade, même à faible vitesse, les mains sont mises en grand danger car, dans un geste réflexe, elles sont souvent au premier plan pour amortir le choc et peuvent donc subir l’abrasion du bitume pendant toute la durée de la glissade.