La forêt communale

La forêt communale

La forêt communale d'Arengosse couvre une superficie globale de 553 ha pour une surface plantée de 528 ha répartis à ce jour sur 46 parcelles.

La différence de surface s’explique par les zones non exploitables : chemins, pistes empierrées, lignes électriques, fossés, zones trop humides etc....

Cette forêt a été essentiellement plantée de pins maritimes à 99% et 1% en feuillus divers : chênes pédonculés, rouges d’Amérique, chênes Tauzins, bouleaux verruqueux. D'autres espèces naturelles peuplent également notre forêt.

La gestion de celle-ci se répartit comme suit en surfaces globales : 468 ha gérés par la commune et 85 ha gérés par l'ONF (OFFICE NATIONALE DES FORETS).

Les frais de garderie de l’ONF facturés à la Commune s’élèvent à 12% TTC du montant HT de la vente de tous les bois issus de ces 85 ha. Ce Pourcentage a été récemment remis en cause par l’ONF mais après refus des Communes Forestières cette forte augmentation  a été gelée pour l’instant. La Commune paie en plus à l’ONF une taxe annuelle de 2€ l’ha au titre des plans d'aménagement.

TEMPÊTE KLAUS JANVIER 2009 + INVASION DE SCOLYTES APRES TEMPÊTE

Ces deux éléments ont gravement endommagé 90% de nos parcelles ; 270 ha ont été détruits et les bois obligatoirement vendus à des prix dérisoires ; 198 ha ont subi des coupes sanitaires qui ont été vendus également au même prix soit pour cause de tempête soit de scolytes. Plus tard sur certaines de ces parcelles ont été effectuées des coupes de régulation qui les ont transformées en Coupes Rases et ces bois ont été vendus à de meilleurs prix. Environ 70 ha de jeunes pins ont été très peu sinistrés par ces deux phénomènes.

Aujourd’hui,en bois d’œuvre (Pins au-delà de 40/45 ans) en valeur « hectare plein ,de 200 à 350 pins /ha »,il ne reste que 25 ha environ.Il en résulte que les recettes de notre budget communal s’en trouvent sérieusement impactées pour au moins deux décennies. Malgré tout, l’effort de reconstruction de notre forêt est bien entamé puisque en trois ans 2012,2013,2014, 175 ha ont été replantés soit à partir de parcelles coupées avant tempête, soit suite à tempête et scolytes.

Un projet de ferme photovoltaïque est en cours d’étude sur des parcelles détruites par la tempête.